Cenk Bulut, flâneur francophone francophile

Dans le cadre du printemps de la francophonie, les élèves des 3C et 3D ont eu la chance de rencontrer M. Cenk Bulut le 7 mai 2021. Passionné de littérature française, féru d’histoire de l’art, il parle dans cet entretien des apports uniques de la langue et de la culture françaises. Il évoque aussi ses souvenirs sur les bancs du lycée Galatasaray, puis à l’Ecole du Louvre, à Paris. Après son expérience d’étudiant flâneur en France -des années de bohême formatrices, riches en rencontres-, il se penche sur l’importance de la maîtrise du français pour un guide conférencier et sur les aléas du métier en temps de pandémie, mais aussi sur l’apport de la lecture de la littérature française, sur l’ouverture culturelle qu’apportent les voyages, l’apprentissage des langues et en particulier l’exploration de la culture française, des œuvres d’art, et bien d’autres sujets… 

M. Bulut a été impressionné par la qualité des questions posées par les élèves. Effectivement, ces derniers ont insisté sur l’ouverture tant intellectuelle qu’humaine que rendent possible le plurilinguisme et le multiculturalisme. 

Mme Abdel Massih


Rencontre entre M. Cenk Bulut et les élèves de 3C et 3D le 7 mai 2021 / DR

« Je m’en sers tous les jours sans m’en rendre compte. »

Cenk Bulut est guide depuis 1986, il est très intéressé par la culture française et fier d’être francophone. Après avoir étudié au lycée de Galatasaray, il a poursuivi ses études en littérature française à l’université d’Istanbul et ensuite, lors d’un voyage à Paris, il est allé à la découverte de l’Ecole du Louvre car il avait lu un livre de Jean-Paul Roux sur l’histoire des Turcs qui indiquait que celui-ci y était, à l’époque, un professeur d’Arts Islamiques. Ayant postulé, finalement par hasard, dans cette école d’histoire de l’Art et d’archéologie, il y est admis et y étudie au début des années 90.

Cenk Bulut. DR

Pour M. Bulut, en tant que guide-conférencier, la langue française est celle qu’il parlait pour gagner sa vie. Elle lui a permis de voyager dans de nombreux pays et villes du monde entier, de la Bulgarie jusqu’à la Corée du Nord. Mais, au-delà de cela, M. Bulut insiste sur le fait que la langue française et sa présence à Paris lui ont donné d’autres ouvertures. Parmi ces ouvertures, un esprit critique et une intégration plus facile dans la culture française pour un étranger. En effet, la francophonie et une longue présence en France l’ont exposé à sa culture, ce qui l’a rendu plus informé et à l’aise à ce sujet. Il insiste aussi sur le fait que le francophone est entouré d’un certain prestige à l’étranger qui le distingue du reste des voyageurs.

La francophonie est présente dans tous les pays du monde. Certes, l’anglais est la langue acceptée par la majorité des pays de nos jours. Mais, la langue française est celle qui va nous distinguer des autres et nous rendre intéressant aux yeux d’autrui. Être francophone nous permet de communiquer avec des personnes qui ont la chance de parler cette langue, pour partager leurs cultures et leurs expériences ; cela nous aide à développer davantage notre tolérance qui est grièvement nécessaire dans la société d’aujourd’hui.  

Parfois, certaines cultures sont incomprises et peuvent être perçues comme étranges. Le fait de parler une langue commune peut également aider à abolir cette idée et connecter les étrangers de différents pays. 

En ce qui concerne l’esprit critique, le français nous permet de poser d’importantes questions et d’effectuer des recherches dans d’autres domaines, mais, en soi, il n’est pas seul responsable du développement d’un esprit critique.

Malheureusement, aujourd’hui, le français perd de son importance. En Turquie par exemple, l’apprentissage du français devient de plus en plus rare, sa qualité subit une dégradation et a perdu sa place dans l’enseignement de langues étrangères dans les lycées.

Cenk Bulut. DR

« Apprendre le français ce n’est pas seulement apprendre une langue, c’est apprendre une culture, une civilisation et avec cela s’apprendre soi-même. »

La langue française n’est pas qu’une langue de plus. Pour un étranger, c’est la clé de la porte de la culture riche, française. La francophonie est capable d’enrichir nos connaissances et nous permet d’accéder au multiculturalisme par l’intermédiaire d’une communication internationale. Elle est aussi une clé à d’autres disciplines et un moyen de dialoguer avec des individus cultivés partout dans le monde.   

Alek Gardet et Hilal Ghandour, 3D

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s