Le 6ème continent

Au collège, en géographie nous apprenons les 5 continents (L’Europe,  l’Asie, l’Amérique, l’Afrique et l’Océanie ; ou 6 continents si on compte l’Antarctique). Mais saviez vous qu’il existe un 6ème continent ? 

Qu’est que c’est ?

Le  6ème continent est une décharge flottante, constituée de 80 mille tonnes d’ordures, de déchets de toutes sortes. Ce continent se trouve dans l’océan Pacifique, il fait l’équivalent de 6 fois la taille de la France, vous imaginez ! Il s’est formé à cause de tonnes de déchets emportés par les rivières et les fleuves jusqu’à la mer, ou directement jetés dans la mer, et ces déchets se sont retrouvés emprisonnés dans des tourbillons marins à l’échelle d’un bassin océanique, formé par la réunion d’un ensemble de courant. 

Pollution Plastique des Océans – Les Microplastiques – La Pollution Invisible / Surfrider Foundation Europe

À cause de qui ?

Le 6ème  continent n’est pas apparu par magie. C’est à cause de nous. Par exemple, les Américains consomment 2,5 millions de bouteilles en plastique par heure et 25 milliards de tasses à café en polystyrène par an. Les chinois produisent environ 2 milliards de tonnes de déchets par an. Et la France produit par an plus de 320 millions de tonnes de déchets en tout genre. Mais le pire est que l’on jette dans la mer environ 675 tonnes d’ordures chaque heure… Vous imaginez ! Alors c’est à cause de tous ces déchets qu’est apparu le 6ème continent que certains scientifiques nomment « soupe de plastique » ou « continent plastique ». 

Les impacts sur l’environnement

Eh oui, ce 6ème continent pose de nombreux problèmes. À cause de cette soupe de plastique, une espèce d’araignée de mer appelée « l’araignée halobate » envahit l’océan et perturbe l’écosystème : à cause des plaques de plastique qui flottent, elle se reproduit plus facilement.  Il y a aussi des tortues qui prennent les sacs plastiques pour des méduses. Les poissons et les oiseaux qui chassent en surface, ingurgitent des déchets au lieu de vraies proies, et les filets de pêche abandonnés qui emprisonnent les poissons et les condamnent à mort. Et bien d’autres problèmes : cet amas d’ordures a un impact négatif sur environ 260 espèces.

Les impacts sur l’homme

Eh oui le 6ème continent est une triste nouvelle pour notre planète bleue, car notre chaîne alimentaire est également contaminée à cause de cette soupe de plastique. Par exemple, un poisson mange du plastique, un poisson plus gros le mange et puis nous mangeons ce poisson qui a du plastique dans son corps.  Chaque semaine nous ingurgitons involontairement environ 5 grammes de petites particules de plastique, l’équivalent d’une cuillère à soupe. 

Le plus grand vortex de déchets / Brut

Mais que pouvons nous faire ? 

Pour éviter d’agrandir le 6ème continent nous devons changer notre comportement : en mettant l’accent sur le recyclage. Évitez les sacs en plastique que l’on vous propose dans les supermarchés et autres commerces, et privilégiez les sacs renouvelables car un sac plastique peut mettre 1000 ans pour se décomposer. Mettre un terme aux décharges sauvages et faire systématiquement le tri sélectif. Le ramassage de tous ces déchets coûterait très cher et aucun pays n’est prêt à financer ce projet.

C’est la fin, mais saviez vous qu’il existe d’autres amas d’ordures comme le 6ème continent dans chaque mer du globe ? Certes, ils sont moins étendus que le continent plastique mais imaginez si on ne change pas notre manière de jeter les ordures, que deviendront-ils dans le futur : un 7ème, 8ème, 9ème ou 10ème continent… Je vous laisse réfléchir. 

Jade Goueth 6D


Pour aller plus loin

La mer de plastique. Docu News / L’info du vrai. Canal+

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s