Être élève de 3e : témoignages et conseils pour le Brevet

I- Introduction

Passer le Brevet en 2021 fut stressant et compliqué dû aux changements générés par la pandémie dans la vie quotidienne et étudiante. La Covid-19 nous a empêché d’aller à l’école pendant la majorité de l’année et notre adaptation à été parfois compliquée pour certaines matières, surtout à distance. Pour les futurs candidats au Brevet, nous avons souhaité partager certaines difficultés que nous avons vécu, vous proposer des solutions pour que vous ne fassiez pas les mêmes erreurs que nous, puis vous transmettre certains conseils et astuces. 

II- Témoignages et conseils

Les résultats du brevet sont annoncés. Les 3e sont désormais soulagés. Nous leur avons ainsi demandé comment cette année s’était passée pour eux. Quelles difficultés ont-ils rencontré ? Est-ce que l’éducation en hybride a été bénéfique pour eux ou non ? 

Voici certains témoignages de cette année particulière de 3ème…

« Depuis le début de l’année, je pensais que le distanciel se terminerait en quelques mois. La plus grande différence cette année, comparé aux années précédentes, était le fait qu’on ne nous sentait plus en classe, on ne voyait personne et on avait du mal à nous concentrer. La plus grande difficulté que j’ai rencontré cette année est le constant saut entre le distanciel et le présentiel, ce qui nous forçait à nous adapter constamment aux deux systèmes. Malgré cela, j’ai réussi à m’investir dans certains clubs et à avoir mon brevet mention très bien. »
Jalolbek Khaydarov, 3B 

« Personnellement je n’ai pas rencontré de difficultés. La Covid-19 ne m’a pas autant affectée. La pandémie a rendu cette année meilleure pour moi. Tout simplement car j’avais plus de temps. Ça m’a permis de développer mes passions et mes relations. Je suis resté connecté avec mes amis. Le distanciel m’a été bénéfique. Je me suis investi dans les organisations de l’établissement. J’ai hâte pour mes vacances. »
Anonyme

« Nous avons passé plus d’un an en distanciel  et durant cette période, ce qui me manquait le plus était le contact avec les personnes. Même si on pouvait se voir en dehors de l’école, le contact était limité. Je me suis adapté à cette situation avec de nouvelles activités. J’ai recommencé à jouer du piano et me suis investi dans des clubs comme Loti News et le CAPL. »
Renan Raoul, 3B

Les 3e ont dû alterner entre le distanciel et le présentiel tout au long de l’année. Par conséquent, réviser pour le brevet a été compliqué. Bien sûr, nous n’avions pas comme seule occupation les révisions. Grâce à la pandémie, beaucoup de 3e ont pris des initiatives dans l’établissement (comme tous les niveaux d’ailleurs). Beaucoup ont rejoint des clubs, certains, plus ambitieux, ont fondé des clubs et des instances. D’autres ont participé à des concours ou des projets comme ambassadeurs en herbe ou le concours d’écriture de Loti News. Nous conseillons aux futurs 3e, si jamais nous ne pourrons pas retourner en présentiel, de valoriser votre temps. Ne le consacrez pas uniquement aux révisions. Trouvez vos centres d’intérêts comme certains 3e de 2021 l’ont fait. En vous investissant dans la vie collégienne tout en poursuivant vos passions, vous obtiendrez plus qu’un diplôme à la fin de votre année de 3e.

Tout de même, ne négligez pas le DNB (Diplôme National du Brevet). Maintenant, parlons de choses techniques. Nous allons dans une première partie vous donner des conseils généraux pour le brevet et ensuite vous approfondir ceux pour chaque matière. Voici donc nos conseils et astuces à vous donner après notre expérience du brevet : 

  • Tout d’abord nous voulons commencer par vous expliquer qu’avoir une mention très bien au brevet est très facile si des efforts sont présents et qu’il ne faut pas donc beaucoup stresser, étant peut-être les deux personnes qui ont stressé le plus pour le brevet. C’est une épreuve sur 800 points où, à partir de 640 points, vous avez mention très bien. De plus vous pouvez gagner 400 points de contrôle continu, c’est -à -dire des notes que vous avez eu au long de l’année  si vous travaillez régulièrement. Vous pouvez encore gagner 100 points à l’oral qui n’est vraiment pas compliqué si vous vous êtes bien entraînés. Vous devrez alors gagner 140 points durant les épreuves écrites sur 300 pour avoir mention très bien. Tout cela pour vous dire que vous n’avez pas besoin de stresser si vous travaillez régulièrement au cours de l’année. 
  • N’oubliez pas de faire vos commandes d’annales et livres de préparation pour le brevet dès les vacances d’été, cela vous aide à réviser toute l’année pour le brevet et pour vos évaluations. Préparez des fiches de révision contenant les informations essentielles pour ne pas vous embrouiller la tête lors de vos révisions. 
  • Si jamais vous vous retrouvez encore en hybride, vous risquez parfois de vous retrouver en retard sur le programme de certaines matières, ce qui peut être normal. Mais contrairement aux réactions que nous avons présentées, vous n’avez pas besoin de vous stresser.  Premièrement, les professeurs qui préparent les examens sont au courant de vos conditions d’études liées au Covid et adapteront certainement les questions.
    Ensuite, il y a plusieurs moyens de vous rattraper. Si vous  avez des copains dans d’autres classes, vous pourrez organiser des séances zoom entre vous et vous entraider, donner des explications sur des leçons à certains de vos amis qui ne l’ont pas compris ou encore en demander. Ceci est un moyen très efficace qui nous a beaucoup aidé cette année.
    Autrement, il vous suffit de taper sur YouTube le titre du chapitre que vous n’avez pas compris, pour trouver une liste de vidéos explicatives de ce sujet.
    Un troisième moyen que vous pouvez utiliser peut être alors de rechercher des cours écrits ainsi que des fiches de révision sur SchoolMouv (ou autre site de même type comme SuperBrevet de Digischool) qui sont également efficaces et présentes pour toutes les matières. Le plus facile de ces moyens serait bien sûr de poser toutes les questions que vous avez en cours, mais on n’ose pas trop.
    La règle d’or que j’aurai à ce sujet serait de ne pas le laisser à la dernière minute. Moi je m’étais retrouvée avec une vingtaine de chapitres à étudier la dernière semaine avant le brevet et ceci n’était vraiment pas plaisant pour moi, qui a toujours l’habitude de travailler les examens à la dernière minute. 
  • Pour les maths, même si vous êtes sûrs et certain de connaître et d’avoir compris l’intégralité du programme, faites le maximum d’exercices, de sujets brevet que vous pouvez faire. Cela vous fera gagner en efficacité, ce qui est très important au brevet. Personnellement, pour les maths, j’ai beaucoup travaillé au brevet blanc et eu de très bons résultats. J’ai moins travaillé au brevet, ayant confiance en moi, et ai perdu 20 points en plus a cause d’une question de temps, par conséquent entraînez vous le plus possible pour les maths même si vous y êtes doués. 
  • Pour l’oral du Brevet, vos professeurs de français vous guideront. Donc, vous n’avez pas besoin de vous préoccuper. Nous pensons que c’est l’épreuve la plus facile du brevet (le contrôle continu inclus). Les conseils à partager sont nombreux. Un article de la revue L’Etudiant vous explique clairement les modalités de l’épreuve et donne des conseils. Nous vous proposons de le consulter pour avoir une idée claire du déroulement et des erreurs à éviter. 
  • Pour les sciences, le modèle de révisions est similaire aux mathématiques. L’épreuve de sciences est composée de deux matières choisies aléatoirement par le ministère de l’éducation nationale quelques semaines avant l’épreuve écrite. La physique-chimie, la science de la vie et de la Terre (SVT) et la technologie sont les trois matières de sciences. Pour réviser la physique-chimie, vous devrez être sûr d’avoir compris votre cours, les schémas et les formules. N’hésitez pas à poser des questions à vos professeurs. Vous vous rendrez compte de vos lacunes pour ensuite travailler plus ces sujets.
    Puis, vous devrez faire régulièrement des exercices d’application et de type brevet. Vous verrez que les questions sont généralement faciles si vous êtes familier avec le sujet. Pour la SVT, la méthode est presque pareille. Vous devrez essayer d’expliquer le plus clairement possible les phénomènes que vous avez étudiés. Vous aurez des questions attendant des réponses argumentatives pour la physique-chimie et la SVT. N’oubliez pas de transmettre clairement vos arguments sur papier grâce à des phrases simples et au lexique précis du sujet en main. Pour la technologie, vous devrez bien sûr d’abord comprendre la totalité de votre cours.
    Ensuite, vous devrez vous entraîner grâce à des exercices type brevet en analysant les types de questions. Ce sont généralement des questions sur des documents expliquant le fonctionnement d’un objet technique. Enfin, pour ces trois matières, si vous utilisez votre logique, vous vous débrouillerez lors de l’épreuve. 
  • Pour le français, ce n’est pas trop compliqué. Vous n’avez pas besoin de beaucoup de connaissances sauf celles de grammaire et de conjugaison. Pour le reste, vous aurez des questions liées à la compréhension d’un texte, une dictée et une rédaction à rédiger.  Pour la compréhension du texte, vous vous entraînez beaucoup avec votre professeur de français mais mon conseil serait de lire aussi au maximum si vous avez parfois du mal. Ceci vous permettra également d’élargir votre vocabulaire, le rendre plus riche et d’améliorer votre orthographe ainsi que votre conjugaison.
    Pour la rédaction, entraînez-vous aussi de temps en temps et faites attention à rédiger vos pensées de manière organisée. Vous avez une question à répondre. Vous devez dans une première partie faire une petite introduction. Ensuite vous présenterez et développerez vos arguments en faisant des paragraphes pour chaque argument sachant que vous en présenterez au moins trois. Pour finir, faites une conclusion en récapitulant vos pensées et en rédigeant la réponse. Pour le français, il vous faut donc avoir bien compris les règles grammaticales et la conjugaison. Pour le reste, la seule préparation que vous pouvez faire est de vous entraîner en faisant des anciens sujets de brevet. C’est une épreuve vraiment facile. 
  • L’histoire et la géographie sont les épreuves qui nécessitent le plus de connaissances même si une grande partie de l’examen va encore dépendre d’un raisonnement. Les choses à savoir par cœur sont les dates et les cartes. Je vous conseille, à la fin de chaque chapitre d’histoire, de vous préparer des fiches brevet avec toutes les dates et mots les plus importants à savoir. Pour la géographie, faites de même en remplaçant les dates par les cartes à savoir. La semaine avant le brevet, cela serait très pratique d’avoir tout cela en main. Si vous travaillez toute l’année pour vos examens, cela serait plus facile pour vous de réapprendre les dates car vous les aurez déjà apprises et vous n’aurez qu’à faire un rappel.
    En dehors des dates et des cartes, vous aurez un développement construit à faire et des questions à répondre sur la compréhension d’un document. Le développement construit ressemblera beaucoup à la rédaction de français et aura la même structure : introduction, développement, conclusion. Vous ne devez pas apprendre tout le cours par cœur pour réussir le développement construit mais il vous faut le comprendre. On va vous poser une question sur le cours et il va falloir que vous y répondiez de façon détaillée et explicative. Pas d’inquiétude, cette question sera une question générale, on ne vous demandera pas de détails et vous en aurez forcément parlé en cours. Pour conclure si vous écoutez attentivement votre cours, comprenez et savez plus ou moins ce qu’il c’est passé et de quoi parle le chapitre, vous réussirez le développement construit. Pour le reste, vous aurez des documents, et des questions qui y seront associées. Si vous répondez avec des phrases bien rédigées et des citations du document, vous aurez les points. 

Enfin voici un site qui vous fournit des sujets type brevet et des corrigés.  

III- Conclusion

Nous considérons cette année bouleversante comme un tour d’essai pour le lycée. Les élèves de 3e ont dû être autonomes et résoudre des problèmes mineurs mais nombreux durant cette période exceptionnelle. Le brevet était un meilleur entraînement cette année pour le baccalauréat comparé aux années précédentes car les conditions de travail étaient relativement plus difficiles. Les futurs candidats du brevet n’ont rien à craindre. En présentiel, apprendre et comprendre est remarquablement plus simple qu’en distanciel. 

Si vous avez des questions ou des doutes, posez-les dans les commentaires, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cela marquera le début d’une mini-plateforme d’entraide dédiée au brevet. 

Irmak Öcalan et Defne Aydın, 3B

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s