La Superligue, la fin temporaire du football

La Superligue (officiellement European Super League ou ESL) était une proposition d’une compétition de football annuelle composée de 20 clubs (15 fondateurs et permanents, et 5 qui se seraient ajoutés selon leurs performances de l’année précédente). Elle était formée comme une ligue séparatiste pour remplacer ou être en compétition avec la UEFA Champions League. La Superligue a reçu des réactions négatives quasi-universelles des supporteurs, joueurs, ainsi que de l’UEFA, la FIFA, et des ligues locales comme la Premier League. Quelle était donc l’idée derrière cette compétition si controversée ?

Contexte

Des discussions et propositions pour une « super ligue » étaient déjà en cours de discussion depuis 1998 mais aucune n’a abouti. C’est en 2009 que Florentino Perez, le président du club espagnol Real Madrid, a commencé à planifier la Superligue européenne, sous prétexte que la UEFA Champions League était obsolète et dépassée, et était un obstacle pour le développement fiscal des clubs. En 2018, il a commencé des discussions avec d’autres clubs.

Florentino Perez. DR

C’est lors de la pandémie du Covid-19, en 2020, que l’émergence de la Superligue est devenue de plus en plus probable étant donné que plusieurs clubs ont souffert de crises financières, notamment le Real Madrid dont Perez est le président. Le 18 avril 2021, la création de la Superligue a été officiellement annoncée, ainsi que les 12 équipes fondatrices : Real Madrid, Barcelone, Atletico Madrid, Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Tottenham Hotspurs, Inter Milan, AC Milan, et Juventus. Paris-Saint-Germain, Borussia Dortmund et Bayern Munich ont refusé d’y participer, ce qui a réduit le nombre de clubs fondateurs, mais il était attendu qu’ils rejoignent la compétition plus tard. Le journal américain New York Times rapporte que les équipes gagneraient 400 millions de dollars comme prix de participation, et encore plus pour avoir gagné. Il faut préciser que, pendant ce temps, l’UEFA a annoncé un nouveau format de la Champions League qui elle aussi a reçu des réactions négatives.

La Superligue durerait d’août jusqu’à mai, et commencerait dans une phase de poules avec 2 groupes de 10 équipes dont les trois meilleurs se seraient qualifiés immédiatement à la phase d’élimination directe. Les équipes placées quatrième et cinquième auraient été qualifiées pour des éliminatoires.

Réception et conséquences

Le format de la Superligue a reçu une vague de réactions négatives de la part des supporteurs et des joueurs. Tout d’abord, ils accusent les organisateurs de réduire le niveau de compétitivité et de commencer une monopolisation du sport par l’imposition de clubs « permanents ». Ils accusent les présidents des clubs d’être avares et d’avoir « détruit le jeu ». Des posters « Created by the poor, stolen by the rich » ([Le Football :] créé par les pauvres, volé par les riches) ont été mis dans les stades. Par ailleurs, ils les accusent d’avoir rendu le jeu plus ennuyeux étant donné que les clubs d’élite joueraient les uns contre les autres plus souvent qu’avant. 

Les instances dirigeant le football (UEFA, FIFA, etc.) ont tous écrit des lettres ouvertes déclarant leur insatisfaction et leur intention de stopper ce projet. Ils ont aussi averti que si ce projet continue, il y aura des conséquences financières et les équipes et les joueurs seront exclus de toutes compétitions nationales et internationales (la Coupe du Monde inclue). 

Ballon officiel des compétitions de l’UEFA. DR

Des célébrités comme James Corden, des dirigeants comme Boris Johnson, des entraîneurs comme Pep Guardiola et Jürgen Klopp, des joueurs comme Mesut Özil et d’autres ont aussi exprimé leur mécontentement.

Cette grande vague de critique et de haine a forcé 9 des clubs fondateurs (dont tous les clubs anglais) à se retirer de la ligue, avec les seuls Barcelone, Real Madrid et Juventus qui restent. Suite à cela, les présidents des clubs se sont tous excusés mais beaucoup de supporters ont commencé à demander leur démission (notamment ceux d’Arsenal). Des pénalisatés de la part des instances dirigeant le sport sont envisagées. 

Conclusion

La Superligue a vécu seulement trois jours mais a impacté le sport massivement. Selon Perez, le projet n’est pas fini et les clubs se sont retirés d’une manière temporaire. Après la chute du projet, les supporteurs ont tourné leur attention et leurs critiques vers l’UEFA et le nouveau format de la Champions League. Même si elle a été reçue négativement, la Superligue a révélé un problème majeur dans le football : une mauvaise gouvernance. 

Jalolbek Khaydarov, 3B

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s