L’obésité, nouvelle pandémie de la génération Z

Je remercie tout d’abord, le journal turc en ligne Oksijen qui nous a généreusement donné l’autorisation de publier un résumé en français de leur article sur l’obésité et le surpoids chez les jeunes. Cet article se base sur l’interview de deux médecins américains : le Dr. Mark Hyman et le Dr. Elizabeth Boham. Voici une courte présentation de leur parcours professionnel.


Dr. Mark Hyman est  le directeur de Cleveland Clinic Functional Médecin et le fondateur de The UltraWellness Center. Il a écrit plusieurs livres et participe régulièrement à des plateaux télévisés aux Etats-Unis. Il publie aussi des podcasts avec d’autres médecins comme le Dr. Elizabeth Boham.  
Dr. Elizabeth Boham est une cardiologue. Elle est une des meilleures spécialistes dans le domaine de la médecine fonctionnelle. Elle est en même temps diététicienne et physiologiste de l’exercice.

Des enfants ciblés

Aujourd’hui, il y a de plus en plus d’enfants atteints d’obésité qui sont souvent l’objet de moqueries. On les taxe facilement de fainéantise ou d’irresponsabilité. Mais, ce n’est pas de leur faute car ils sont ciblés par les sociétés d’alimentation pour les rendre dépendants à leurs produits. Ces produits perturbent le fonctionnement du cerveau, la production d’hormones et le métabolisme. 

Des sociétés irresponsables

Ces sociétés déclarent ouvertement que leur but est de rendre l’acheteur dépendant à leurs produits. Cela n’est pas un comportement éthique. En fait, elles ciblent les enfants dès le plus jeune âge en les habituant à l’image de leurs produits. En effet, un enfant de 2 ans ne sait pas encore parler mais connaît déjà toutes sortes de junk food (communément dénommé abur cubur en Turquie). Ces multinationales de l’alimentaire utilisent les personnages de dessins animés dans leurs publicités et sur leurs emballages afin d’attirer l’attention des enfants. Facebook gagne 5 milliards de dollars juste avec des publicités similaires sur la nourriture. Rien que cela prouve que les sociétés essayent de nous manipuler afin que l’on achète leur produit. Il faut lutter contre ces sociétés qui essaient de nous habituer dès le plus jeune âge à des produits qui détruisent nos corps, ceux de la génération future.

Par exemple, au Chili, de six heures du matin à dix heures du soir, la publicité sur la nourriture pour enfants est interdite. Les chiliens ont aussi mis des étiquettes préventives sur les canettes de Coca-Cola et retiré tous les personnages de dessins animés des paquets de junk food. En plus, ce type de nourriture est interdit dans les écoles. 

Manque d’attention

Le problème ici n’est pas d’essayer de faire perdre du poids aux enfants, mais de prévenir leur surpoids. La plupart du temps, la faute revient aux familles car il y a un manque d’éducation et de sensibilisation. On détruit pourtant ainsi la nouvelle génération de notre population. 

Les jeunes ont besoin de huit à dix heures de sommeil par nuit. Nous ne dormons pas assez et le manque de sommeil a beaucoup d’effets néfastes sur notre corps. Par exemple, cela augmente le risque de surpoids. Le manque de sommeil déséquilibre l’insuline de votre corps et vous donne une sensation de faim. Si vous ne dormez pas assez, vous aurez faim et mangerez à une heure tardive, et de cette manière prendrez du poids même si vous mangez de bonnes choses. 

Trop peu d’exercice durant la pandémie

On a besoin de prendre l’air, marcher un peu et ne pas rester coincé à la maison. Même si cela est parfois difficile à cause de la pandémie, il faut se détendre un peu. Nous faisons beaucoup trop travailler nos pouces.

En effet, il ne faut pas passer trop de temps devant les écrans. Même si aujourd’hui, à la maison, on se réfugie sur ses écrans, il faut limiter le temps passé devant ces derniers. Par exemple, entre deux cours zoom ou pendant le temps de récréation, faites un petit tour loin de votre ordinateur ou de votre smartphone. Et ne restez donc pas coincés sur votre fauteuil toute la journée, car le manque d’exercice fait aussi prendre du poids.  

Précautions à prendre

Un enfant consomme en moyenne 270 calories de boissons sucrées par jour. Ce qui fait 10-15 % des calories prises au total pendant une journée. Ces 270 calories ouvrent la voie au diabète de type 2 et à des problèmes métaboliques auxquels vous ferez ensuite face toute votre vie.

« Obesity Campaign Poster » by Pressbound is licensed under CC BY-NC-ND 2.0

Les boissons gazeuses ne sont pas bonnes pour votre corps et, quel que soit le sport que vous pratiquez, votre corps n’a pas besoin de boissons énergétiques. Vous pouvez aussi boire des jus de fruits. Une cannette de boisson gazeuse par jour augmentera votre risque d’être obèse de 60 %. Donc, ne dites pas qu’une canette ne change rien car ça change en fait. 

Comment faire de votre maison une zone de sécurité ?

Par exemple, s’il y a de la glace chez vous, vous serez plus tenté d’en manger. Mais s’il n’y en a pas, vous n’allez pas sortir pour en acheter. 
Au lieu d’acheter des aliments ultra-transformés et prêts à être mis au micro-onde, cuisinez. Vous pouvez faire plein de bonnes choses chez vous. Les gens préfèrent regarder une émission télévisée sur la nourriture pendant des heures au lieu d’entrer dans la cuisine et faire quelque chose à manger ! Jetez donc un coup d’œil à la rubrique recette de loti news. 

A vos cuillères en bois et ustensiles de cuisine !

Renan Raoul, 3B

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s