Rencontre avec l’Ambassadeur de France en Turquie (3) : Histoire de la relation entre la France et la Turquie

L’équipe de rédacteurs de Loti News a eu l’opportunité de rencontrer l’Ambassadeur de France en Turquie, M. Hervé Magro, de passage dans notre établissement le vendredi 12 novembre 2021. Nous le remercions infiniment pour son attention et le temps qu’il a consacré à répondre à nos questions, ainsi que pour sa bienveillance. 

Nous publions cet entretien en trois parties. Dans cette troisième et dernière partie, l’Ambassadeur nous parle de l’histoire des relations diplomatiques entre la France et la Turquie, et du site de Tarabya. 

La rédaction de Loti News


Histoire de la relation entre la France et la Turquie

La France et la Turquie se connaissent depuis longtemps. Est-ce que vous pourriez nous décrire rapidement l’évolution de leurs relations historiques depuis l’époque ottomane ? 

S.E. l’Ambassadeur Hervé Magro : J’ai donc 5 minutes pour résumer 500 ans d’histoire ! Ayant fait des études d’histoire, cette dimension est évidemment très importante pour moi. Dans mon esprit, cette longue histoire commune est surtout une façon de préparer l’avenir. Je pense qu’il faut avoir en tête cette histoire, mais toujours en se projetant dans ce qu’on peut bâtir pour la suite. Pour un ambassadeur, comme pour toute l’équipe ici, le vrai sujet est le travail au quotidien qui est réalisé surtout pour préparer l’avenir. D’ailleurs, le lycée est un exemple parfait de cette approche parce qu’en réalité, l’avenir c’est vous. Notre stratégie ici, dans ce lycée, l’enseignement que vous recevez, est tourné vers cette préparation de l’avenir.

Pour moi, l’avenir est très lié à ces questions historiques. L’alliance entre la France et l’Empire ottoman, entre François 1er et Soliman le Magnifique en 1536, est évidemment un marqueur important de cette relation. Tout au long des siècles, cette relation s’est approfondie jusqu’à aller, avec le mouvement nationaliste turc, puis en 1923, vers une fondation de la république largement basée sur les concepts et les réflexions françaises. La référence était la Révolution française, le Siècle des lumières. On sait bien qu’Atatürk s’était beaucoup nourri intellectuellement et philosophiquement de ces réflexions-là. La relation entre la France et la Turquie est profonde parce qu’elle est historiquement profonde, mais aussi parce qu’elle est intellectuellement profonde, philosophiquement profonde. 

Ce qui explique pourquoi les relations entre la France et la Turquie sont souvent compliquées. Parce qu’en réalité, nous sommes beaucoup plus proches que nous le pensons sur un certain nombre de sujets fondamentaux, notamment ceux autour de la création de l’État, de la laïcité, de questions aussi fondamentales pour une société. Quand nos amis turcs discutent avec les Allemands ou les Anglo-saxons, il n’y a pas cette proximité-là, qui est une proximité qui peut aussi causer des difficultés parce qu’on n’a pas toujours la même interprétation des choses. Mais la base est la même.

L’histoire entre la France et la Turquie est longue des siècles où nous avons travaillé ensemble. Pour ceux qui habitent Istanbul, c’est encore plus clair. Vous avez partout des bâtiments, des réalisations qui ont été faites par des Français qui sont venus travailler dans l’Empire ottoman et aider à la modernisation de cet empire. L’alliance entre François 1er et Soliman le Magnifique est un marqueur parce que c’est la première alliance, mais celle-ci s’est approfondie au fil des siècles. 

Il y a une autre dimension, et je crois qu’il faut que vous l’ayez toujours en tête : la géographie qui est, bien entendu, un élément déterminant dans l’histoire. Pourquoi ? Parce que nous resterons toujours de chaque côté du continent européen, ce qui implique un certain nombre de relations avec le centre de l’Europe qui font que nous aurons toujours cette relation un peu particulière. Nous partageons la même mer, la mer Méditerranée. Nous avons des enjeux en commun et nous les garderons toujours.

Cette géographie est encore au cœur de notre réflexion aujourd’hui. On parle toujours de la Turquie comme d’un pont entre l’Asie et l’Europe, mais elle est évidemment sur toutes les routes importantes de la relation entre l’Europe et l’Est, que ce soit la question des migrants dont on parle souvent, mais aussi les questions d’approvisionnement énergétique, le gaz en particulier, le pétrole. Sur toutes ces questions-là, la Turquie joue un rôle majeur qui ne changera pas parce que, simplement la géographie fait qu’on ne va pas déplacer la Turquie, on ne va pas déplacer la France pour les mettre à l’autre bout de la planète. 

Para ailleurs, cette histoire a toujours été très importante en raison, au fil des siècles, de considérations stratégiques. Par exemple, lorsqu’un roi de France comme Louis XIV, très chrétien, très catholique, se dit pendant les premières années de son règne, qu’il faut résister aux musulmans, il se rend compte très vite de son erreur. Ses conseillers lui font comprendre pourquoi François 1er s’est allié à Soliman le Magnifique : en raison justement de la place particulière qu’occupe la Turquie. Par conséquent, sous Louis XIV, la politique française évolue également vers cette relation intime avec la Turquie, qui est à l’époque l’empire ottoman, et qui est notre porte pour toutes les questions moyennes orientales. C’est une réalité toujours actuelle. 

Je vais très vite parce qu’il y a beaucoup de choses à dire sur la relation entre la France et la Turquie. Mais je crois qu’il faut vraiment retenir ceci : cette alliance s’est d’abord constituée parce que François 1er considère que le poids de l’Europe centrale, du Saint-Empire romain germanique, de l’Allemagne est un problème ; une analyse partagée par Soliman le Magnifique. Puis au fil des siècles, cette relation continue à se développer parce que la Turquie est cette route vers l’orient, une route stratégique et qui va le rester.

Ensuite, la fondation de la République turque est considérée en France comme l’entrée de la Turquie dans le monde moderne parce que Mustafa Kemal Atatürk est inspiré par la philosophie des lumières. Mais, on pourrait faire deux ou trois conférences là-dessus… 

Notre école est installée depuis longtemps ici, à Tarabya. Que pourriez-vous nous dire de l’histoire de ce bel endroit ?

S.E. L’Ambassadeur Hervé Magro : Ici, vous êtes sur un lieu historique de la présence française. Pour les élèves, il est intéressant de se dire qu’on vit sur un lieu de ce type. Nous venons de parler de l’histoire de la relation entre la France et la Turquie. Or, cette école est sur le terrain de l’ambassade d’été de la France sous l’Empire ottoman. Comme vous le savez peut-être, durant les mois d’été, les conditions sanitaires étaient compliquées à Istanbul, à Beyoğlu où l’Ambassade se trouvait, en raison de la chaleur, de l’humidité, etc. Les Ambassadeurs se déplaçaient donc alors ici, à Tarabya –nom qui vient d’ailleurs du grec, de thérapie-, parce que c’était un endroit où on respirait mieux, plus frais et sain ; d’ailleurs, il y avait des hôtels avec des eaux aux vertus curatives pour les gens qui avaient des problèmes de poumons, etc.

Palais de l’Ambassade de France à Tarabya en 1868 / Guillaume Berggren. DR

Le sultan avait donné un terrain, puis ensuite, a été acheté une autre partie de ce terrain, pour établir cette ambassade d’été où l’Ambassadeur et tout le personnel déménageait pour venir s’installer, à la belle saison, avec les meubles et tout le reste. Il y avait deux bâtiments : un qui a ensuite brûlé, comme le bâtiment britannique qui était de l’autre côté d’ailleurs car le vent poussait d’un certain sens ; et l’autre qui subsiste.

C’est un très bel endroit : il n‘y pas beaucoup de lycées qui sont auprès d’une telle vue. C’est aussi symboliquement très important et significatif que vous soyez sur ce terrain historique où la France est présente depuis deux siècles maintenant. C’est un très beau lycée.

Entretien transcrit par Lina Guinard Ebeid, 3A

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s