Tolkien, d’un enfant rêveur à un écrivain légendaire


Connaissez-vous Le Seigneur des anneaux ? Ou Le Hobbit ? Le Seigneur des Anneaux est le livre le plus lu au monde au XXème siècle. Son auteur, Tolkien, était anglais et a commencé à écrire le livre quand il était juste un étudiant à l’université ! Mais il n’était pas un étudiant comme les autres. Voyons un peu la vie de cet homme qui a marqué la littérature fantastique.

Licence Pixabay / Jennethd1

John Ronald Reuel Tolkien est né le 3 janvier 1892 à Bloemfontein, en Afrique du Sud. Ses parents étaient Arthur et Mabel Tolkien et il avait un frère, Hilary. Après avoir vécu en Afrique du Sud jusqu’à ses trois ans, sa famille a décidé de quitter Bloemfontein et ils se sont mis en route pour l’Angleterre. Mais malheureusement, son père Arthur est mort sans pouvoir rejoindre sa femme et ses enfants. Mabel, toute seule, avec ses deux fils, s’est installée chez ses parents à Kings Heath, Birmingham. Les enfants n’allaient pas à l’école, ils apprenaient à la maison avec leur mère. Le jeune Ronald aimait lire, écrire, dessiner des croquis de paysage et était un élève brillant. Ses leçons préférées étaient celles sur les langues. Sa mère lui a aussi appris le latin. Il était doué.

L’école King Edward’s

Mais alors, une autre tragédie est arrivée : Mabel Tolkien, malade, est décédée quand Tolkien n’avait que 12 ans. On les a alors confiés à un ami très proche de Mabel, le père Francis Xavier Morgan, qui était un prêtre. Le jeune Ronald a poursuivi son éducation à l’école King Edward’s. C’est aussi dans cette école qu’il a rencontré ses trois amis, avec qui il aura ses meilleurs souvenirs : Robert Gilson, Geoffrey Bache Smith et Christopher Wiseman. Ils ont formé une société secrète, le “T.C.B.S (Tea Club, Barrowman Society)”. Les amis organisaient des réunions dans une petite boutique de thé proche de l’école. Tous les quatre étaient très cultivés et avaient des passions comme le dessin, la poésie, la musique, et évidemment la littérature et l’écriture pour Ronald. 

JRR Tolkien jeune. DR.

L’amour

Ronald avait également rencontré une jeune fille, Edith Bratt, qui vivait dans le même orphelinat. Cette fille dont il était tombé amoureux, allait être une des plus grandes inspiratrices pour ses futures histoires. Des années sont passées ainsi, Ronald était heureux avec ses amis… Le temps des examens est arrivé ! Lui et Geoffrey voulaient aller à l’université d’Oxford.Comme le père Francis n’approuvait pas l’amour entre Edith et Ronald, ce dernier s’est séparé de sa bien-aimée pour aller étudier. En octobre 1911, il a commencé à étudier les lettres classiques à l’université d’Oxford. Mais en 1913, il a choisi de s’orienter vers la littérature anglaise et la philologie. Un de ses professeurs, Joseph Wright, a fortement inspiré le jeune étudiant avec son livre, Primer to the Gothic Langage, qui porte sur la langue gothique. Ronald avait une telle passion pour la langue et la littérature qu’il a commencé à créer des langues imaginaires dont une partie allait prendre place dans ses futurs livres. Mais s’est-t-il arrêté là ? Non ! Il a créé des mondes, des cartes, des personnages, des légendes pour ses langues ! Il n’arrivait pas à s’arrêter d’écrire. 

Carte de la « Terre du milieu », l’univers créé par Tolkien

Quand les choses ont tout justement commencé à bien aller, Ronald a appris une nouvelle qui l’a bouleversé : sa bien-aimée Edith s’était fiancée ! Il lui a envoyé une lettre la nuit de son 21ème anniversaire dans laquelle il lui a déclaré qu’il n’avait jamais cessé de l’aimer. Edith, de son côté, ne se mariait pas vraiment par amour, mais juste parce qu’elle n’avait plus d’espoir de revoir Ronald. La lettre qu’elle a reçue a tout changé. Elle a annulé le mariage avec son fiancé et a accepté d’épouser Ronald. 

Edith Bratt et J.R.R. Tolkien. DR.

La première guerre mondiale et la bataille de Somme

La Grande-Bretagne est entrée en guerre en août 1914. Tous les hommes ont été mobilisés. Ronald ne s’est pas précipité pour rejoindre l’armée. Il a épousé Edith le 22 mars 1916. Il est arrivé dans la Somme début juillet 1916. Là-bas, l’attendait une guerre terrible. Il est tombé malade pendant sa mission et a été renvoyé en Angleterre. Presque tout son bataillon est mort lors de cette guerre, il était un des rares survivants. Il a perdu deux de ses amis les plus proches, deux membres du T.C.B.S. : Rob Gilson et Geoffrey Smith. Pendant son rétablissement à Staffordshire, il a commencé à écrire son livre, La Chute de Gondolin.

Après la guerre

La majeure partie de sa vie adulte s’est ensuite déroulée à Oxford. Ronald était devenu professeur de langue et littérature en se concentrant sur le vieil anglais. En dehors de sa vie professionnelle, il s’amusait en écrivant et en créant de petites légendes qui ont ensuite donné le livre Le Silmarillion. Il a eu quatre enfants : ses fils John, Michael, Christopher et sa fille Priscilla. Tous ses livres ont eu un succès énorme !

Tolkien en 1940, photographie coloriée par TuckerFTW 2021 / Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International

Edith est décédée le 29 novembre 1971. Ronald est retourné à Oxford. Sa femme lui manquait terriblement. Le nom Lúthien était gravé sur sa tombe. En effet, Lúthien était un personnage de ses légendes, notamment celles du Silmarillion : une jeune elfe qui était la femme la plus belle de la Terre du milieu. Ronald s’était inspiré d’Edith pour créer cette elfe. J.R.R Tolkien est mort 21 mois après son épouse, le 2 septembre 1973. Il a été enterré à côté de sa femme, au cimetière de Wolvercote, à Oxford. Sur sa tombe était gravé le nom “Beren”, le mortel qui est tombé amoureux de la belle elfe Lúthien.


Quelques livres à lire

Moi, j’ai découvert Tolkien à 11 ans. Je suis tout de suite tombée amoureuse de ces légendes magiques et merveilleuses. Les livres sur la Terre du milieu sont, à mon avis, les livres les plus importants de Tolkien. Voici un ordre pour les lire :

La trilogie du Seigneur des anneaux et le Hobbit ont également été transformés en films par Peter Jackson. 
Il y a, bien évidemment, beaucoup plus de romans de Tolkien à découvrir, et pour moi, tous ses livres sont des clefs pour ouvrir des passages vers des mondes surréels, magiques et merveilleux.

Article de Ece Seçen, 5D
Illustration de couverture par Rüzgar Duyan, 5D

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s