La plongée : de la découverte des fonds marins à la découverte de soi

La plongée est un loisir attrayant et populaire souvent associé à la découverte et l’aventure. Toutefois, il ne suffit pas de réserver un hôtel et d’acheter un billet d’avion pour pratiquer ce sport. La plongée impose de nombreuses contraintes. 

Mais une fois ces contraintes surmontées, un monde merveilleux s’ouvre devant vos yeux. Vous pouvez explorer la faune et la flore sous-marine qui sont incroyables. Mille et une couleurs s’offrent à vous. Vous devenez libre dans les vastes fonds marins. 

Le respect de l’environnement

Sous l’eau, il faut être respectueux de la nature autour de nous. Il ne faut pas déranger les animaux et les végétaux car nous sommes comme des invités chez eux. Il faut donc explorer les fonds marins en ne touchant rien et surtout en ne prenant rien de vivant.      

Par exemple, les coraux, qui sont eux aussi des êtres vivants. De plus, il est interdit dans beaucoup de pays de prendre des coraux afin de le ramener chez soi en tant que souvenir. Cette règle est indispensable pour préserver le développement des coraux qui grandissent lentement. En plus, aujourd’hui les coraux perdent leurs couleurs à cause de la pollution des mers. 

Le développement personnel

On apprend beaucoup de choses quand on plonge. Par exemple, comment traiter et contrôler son angoisse, comment rester calme et contrôler son stress. Une personne stressée dépensera sous l’eau beaucoup plus d’air. Elle devra donc remonter plus rapidement à la surface et ne pourra pas apprécier autant les fonds marins qu’une personne calme. Quand on est calme, on se déplace plus lentement, ce qui est essentiel pour ne pas faire peur aux animaux ni perturber les végétaux. 

Ce  loisir nous permet aussi d’apprendre à respecter les consignes données. Ne pas respecter les consignes sous l’eau reviendrait à se mettre en danger. Il faut être soucieux de son entourage mais aussi de la faune et la flore sous-marine.

L’apprentissage scientifique

Sous l’eau nous pouvons mettre en pratique des notions de physique. Par exemple, la variation du volume des gaz en fonction de la pression, la raison des paliers de décompression. Vous êtes-vous déjà demandé comment ces choses fonctionnaient ? Plus le plongeur descend, plus la pression augmente et plus la plongée devient technique. 

La plongée est aussi l’occasion d’apprendre beaucoup de choses intéressantes en sciences de la vie, par exemple sur l’habitat des animaux et végétaux sous-marins. Vous pouvez observer, explorer et ressentir les choses extraordinaires que vous pouvez seulement voir dans des documentaires de la chaîne National Geographic. En plongée, vous avez en plus le vécu de l’exploration. 

Maîtriser les risques

La plongée est un sport dangereux car on descend facilement à plus d’une dizaine de mètres sous l’eau. Il y a beaucoup de risques, et ce loisir n’est malheureusement pas pour tout le monde. 

Par exemple, il peut y avoir des personnes qui aimeraient beaucoup plonger mais ils se rendent compte sous l’eau qu’ils sont claustrophobes ou bien n’arrivent pas à équilibrer la pression dans leurs oreilles. 

Il faut passer par un processus d’apprentissage qui est assez long mais qui en vaut vraiment la peine. Vous devrez apprendre des notions théoriques qui vous seront utiles lors des plongées et de l’examen écrit qui vous permet d’avoir le diplôme. Vous devez aussi pratiquer des exercices en piscine. 

Lors de ces cours pratiques

  • On vous apprend à vider l’eau entrée dans votre masque. Pour ceux qui sont curieux et qui veulent essayer, il suffit juste de maintenir le haut du masque, incliner la tête en arrière et souffler par le nez. Voici un lien sur une vidéo qui vous explique cet exercice en détail :
https://www.youtube.com/watch?v=KqxxwWCG1yY
  • On vous apprend à utiliser le matériel nécessaire pour plonger :
Equipement de plongée
  • On s’habitue à respirer avec les bouteilles sous l’eau.

Il faut savoir qu’il est interdit de plonger tout seul. On est obligé de plonger en binôme pour des raisons de sécurité. Par exemple, si notre binôme n’a plus assez d’oxygène, on peut lui en prêter avec notre deuxième détendeur. A deux, on peut s’avertir d’un danger et on a moins de chances de se perdre car on est toujours à surveiller son binôme. 

Pour communiquer sous l’eau, les plongeurs utilisent un langage des signes qui s’apparente à celui utilisé par les personnes sourdes. Ce langage permet d’échanger sous l’eau avec son binôme. 

Langage des signe sous l’eau utilisé pour la plongée sous-marine

Nous disposons aussi d’un logbook, un journal de plongée. On peut y noter les animaux et végétaux vus lors de la plongée, la profondeur à laquelle nous avons plongé et bien d’autres informations que l’on pourra relire plus tard. 

Voici un aperçu de mon logbook PADI

Alors, est-ce que l’expérience des fonds marins justifie tout cet apprentissage ? Eh bien, oui ! C’est une expérience unique avec des endroits exceptionnels et inoubliables à explorer. 

De plus, en Turquie il y a beaucoup d’endroits où il est possible de plonger. Vous pouvez apprendre en vacances car il suffit seulement d’une semaine pour maîtriser l’aspect pratique de l’apprentissage. Mais faites attention, car en Turquie la réglementation interdit aux enfants de plonger en dessous de 14 ans. Donc, regardez précisément l’âge requis dans le pays où vous plongez car il varie selon le règlement de chaque pays. 

Le premier prototype de scaphandre est inventé en 1824 par Charles et John Deane. Il est constitué d’un gros casque hermétique alimenté en air sous pression par un tuyau relié à un compresseur mécanique en surface. Mais ce système est  limité en profondeur et surtout en fiabilité. Saviez vous que le premier prototype de détendeur de plongée (système encore utilisé actuellement) date de 1838 ? 


Voici quelque destinations pour plonger (monde entier) :

  • îles Truk, Micronésie : épaves de la Seconde Guerre mondiale et de gros animaux sous-marins à voir.
  • Les Maldives : de gros animaux sous-marins à voir.
  • Raja Ampat, Indonésie : des récifs de coraux et de gros animaux sous-marins à voir.
  • Grande Barrière de corail, Australie : des récifs de coraux à voir.
  • Îles Galápagos : de gros animaux sous-marins à voir.
  • Palawan, Philippines : falaises de calcaires, des récifs de coraux et de gros animaux sous-marins à voir.
  •  Zanzibar, Tanzania : des récifs de coraux et de gros animaux sous-marins à voir.
  •  Nosy Be, Madagascar : des récifs de coraux et de gros animaux sous-marins à voir.

 Voici quelque destinations pour plonger (Turquie et pays proches) :

  • Bodrum : des récifs de coraux et des animaux de taille moyenne sous-marins à voir.
https://gumusluk.com/bodrum-dalis/
  • Kaş : épaves de la Seconde Guerre mondiale à voir.
  • Saros : épaves de la Seconde Guerre mondiale à voir.
  • La mer morte, Jordanie : épaves de la Seconde Guerre mondiale et des récifs de coraux à voir.
  • Sharm el Sheikh, Egypte : Des récifs de coraux et de gros animaux sous-marins à voir.

Enseignement PADI

Pour ceux qui sont intéressés, voici quelques informations sur la façon d’obtenir le diplôme et commencer à plonger :
Qu’est ce que la licence PADI ? PADI est un diplôme de plongée américain, utilisé à l’échelle mondiale. Il certifie un niveau de plongée et définit la profondeur à laquelle une personne peut plonger en fonction de son âge.
On peut commencer à plonger dès l’âge de 10 ans dans la plupart des pays (14 ans en Turquie). Mais de 10 ans jusqu’à 14 ans, on est obligé d’avoir un de ses parents comme binôme. A cet âge-là, on peut déjà aller à des dizaines de mètres de profondeur.
Il faut prendre des cours pour avoir le diplôme. Durant ces cours, votre instructeur vous aidera à acquérir les connaissances théoriques, et maîtriser les techniques de plongée avec des sessions en milieu protégé et des sessions en milieu naturel. Et puis ça y est ! Vous pouvez plonger.

Renan Raoul, 3B

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s