Psychologie du dimanche

La psychologie ou l’angoisse du dimanche est le sentiment que nous ressentons le dimanche soir, pendant les dernières heures du week-end tant aimé. 

C’est un phénomène rencontré fréquemment chez l’être humain. Cet article vous présentera ce phénomène, ses causes et ses solutions grâce à une recherche réalisée au sein du lycée Pierre Loti. 

Méthodes

Un questionnaire a été envoyé aux élèves du lycée Pierre Loti pour comprendre les effets du dimanche sur les élèves. 

Nous observons d’après les réponses reçues, que la majorité ressentent ce sentiment que nous appelons l’angoisse du dimanche. Cependant, cela a été une surprise pour nous de voir que 90,9 % des personnes qui ont répondu affirment qu’ils aiment le dimanche, malgré l’angoisse ressentie pendant les derniers moments de ce jour particulier. 

Ces élèves ont justifié leur attachement au dimanche par le fait que c’est un jour du week-end, un jour de repos. Nous avons tout de même constaté que 9,1 % des élèves n’aiment pas le dimanche en raison du stress occasionné puisqu’il précède le lundi. 

Nous nous sommes demandés si la qualité et la longueur du sommeil auraient un impact sur notre humeur. D’après nos recherches, les élèves qui reçoivent entre 5 et 9 heures de sommeil, les week-ends, ont un regard plus positif sur le dimanche que les élèves qui reçoivent 2 à 4 heures de sommeil.

Nous nous sommes ainsi dit qu’il pourrait y avoir d’autres facteurs causant nos sentiments pour le dimanche. Nous avons donc testé deux circonstances différentes. 

Tout d’abord, nous avons demandé aux élèves s’ils ressentaient une angoisse les dimanches pendant les vacances. 63,6% ont répondu parfois et le reste a dit non

Graphique réalisé par les auteurs

Les élèves qui sont parfois de mauvaise humeur les dimanches pendant les vacances nous ont donné quelques raisons : peu de sommeil / disputes / les devoirs / si c’est le dernier jour des vacances à cause de la reprise. Nous avons ainsi enfin eu une réponse plus intéressante : l’humeur de la personne le dimanche peut dépendre des évènements de la semaine précédente et de la semaine à venir. 

Nous savions déjà que les sentiments sont relatifs aux évènements dans notre vie. En revanche, le dimanche, ces sentiments nous dérangent pendant toute la journée. Voici un exemple pour mieux illustrer notre argument : Si vous avez un examen le mardi, le lundi vous n’êtes pas forcément dominé par le stress toutes les minutes. Cependant, si vous avez ce même examen le lundi, la plupart des personnes ressentent un malaise toute la journée, le dimanche.

Nous avons donc fait une recherche moins superficielle sur ce sujet pour répondre à notre problématique : Pourquoi les dimanches sont-ils différents, d’un point de vue psychologique, des autres jours ? 

Ainsi, la deuxième circonstance testée était la pandémie : Nous avons demandé si les élèves avaient changé d’avis sur le dimanche pendant le confinement. Voici leurs réponses :

Graphique réalisé par les auteurs

Les personnes ayant répondu « oui vers positif » (où donc leur opinion sur le dimanche s’est orientée vers une pensée plutôt positive) ont changé leurs habitudes. Ils ont appris à gérer leur temps, à s’organiser pour avoir des dimanches moins chargés. Ces modifications ont ainsi amélioré la conception de ces personnes pour ce jour.

Résultats

Nous remarquons grâce aux réponses à notre enquête que la psychologie du dimanche est effectivement un phénomène réel, fréquent. Ce sentiment peut avoir différentes causes. 

Tout d’abord, l’humeur varie en fonction du sommeil, de notre alimentation, de notre charge en travail, etc. Ces éléments sont la plupart du temps à l’origine de l’angoisse du dimanche. 

En plus, le dimanche est le dernier jour du week-end. Le première loi de Newton indique que ​tout corps conservera son état de repos ou de mouvement uniforme en ligne droite dans lequel il se trouve, à moins qu’une force ne soit appliquée sur ce corps. Pour clarifier, puisque le dimanche fait partie du week-end, nous ne voulons pas que ça se termine. Cependant, il est difficile de passer de « l’état d’esprit des vacances » à « l’état d’esprit du travail ». Enfin, puisqu’il faut que nous terminions nos devoirs etc. le dimanche, nous éprouvons l’ennui des lundis. Nous ressentons un vide émotionnel.

Propositions de solution

Pour vous sentir mieux le dimanche vous pourrez essayer des solutions. 

Les élèves qui ont répondu à l’enquête nous ont évoqué quelques solutions qui, d’après eux, fonctionnent. 

En voici certaines :

  • Se lever plus tôt
  • Ne pas laisser trop de travail pour le dimanche
  • Se distraire
  • Être avec ses amis

Ces solutions peuvent réellement avoir un impact sur votre humeur. 

Vous pouvez également essayer de boire plus d’eau, de faire en priorité les devoirs des cours que vous aimez le plus, de rester dans « l’état d’esprit des vacances ». 

Defne D. Aydın, 3B et Eytan Büyükbabani, 3C

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s