Fusion de la logique et de la culture : les langues

Voici une question qui se pose très fréquemment : Quel est l’intérêt d’apprendre une langue étrangère ?  
Au lycée Pierre Loti, nous commençons à apprendre des langues dès le primaire. Puisque la plupart des élèves de Pierre Loti ont grandi dans cet environnement accordant beaucoup d’importance à l’apprentissage des langues, ils ont ainsi tendance à ne pas se rendre compte du privilège dont ils disposent. 

I- L’intérêt d’apprendre des langues

Nous vivons dans une ère où tout est à notre disposition. L’humain ne cesse d’affronter les limites technologiques et psychologiques. L’humain applique également cette approche à la communication. Les solutions techniques développées pour la communication sont perfectionnées davantage chaque année. En particulier, les applications de traduction deviennent de plus en plus sophistiquées, nous permettant de communiquer sans difficultés.

En plus, l’anglais est considéré comme LA langue universelle. Lorsque vous faites une recherche sur Internet, vous trouverez plus de résultats en anglais. La diplomatie, la finance, même les sciences ont comme point commun l’utilisation de l’anglais. Si vous voulez communiquer avec une personne parlant une langue étrangère, votre premier réflexe est de demander si cette personne parle l’anglais. Les spécialistes prédisent d’ailleurs qu’à la fin de ce siècle seulement une centaine de langues continueront d’exister. Aujourd’hui nous comptons environ 6 000 langues vivantes. 

Vous pouvez ainsi vous demander pourquoi on nous dit toujours qu’il est bénéfique d’apprendre des langues. Quel est l’intérêt, dès lors que savoir seulement l’anglais permet de communiquer avec le monde entier, si en plus, pour communiquer, nous n’avons même plus besoin d’apprendre une langue. Vous aurez la réponse dans les paragraphes qui suivent.

A- Effets sur le cerveau

Dans notre lycée, la grande majorité des élèves sont bilingues. Nous distinguons 3 types de bilinguismes qui résument le système de l’apprentissage des langues :

  • Le bilinguisme tardif est l’apprentissage d’une seconde langue après l’âge de 12 ans.
  • Le bilinguisme coordonné est l’apprentissage de la langue maternelle et d’une autre parallèlement ou de 2 langues maternelles.
  • Le bilinguisme composé est généralement lorsque les deux parents sont bilingues donc l’enfant en question n’a pas réellement de langue maternelle. 

Ce n’est qu’après les années 1960 que le bilinguisme a commencé à être considéré comme un avantage et une qualité. Auparavant, on « diagnostiquait » aux personnes bilingues des problèmes psychologiques tels que la bipolarité ou encore la schizophrénie. Nous savons en réalité aujourd’hui que les personnes bilingues (ou multilingues) disposent de plus d’avantages que les monolingues. 

Les personnes parlant plusieurs langues ont en effet plus de capacité à se concentrer, à se remémorer certaines choses avec plus de clarté et de précision, à changer rapidement de tâches avec flexibilité et enfin ont une meilleure capacité d’écoute et de compréhension. D’après des recherches, le multilinguisme fait retarder de 5 ans l’arrivée de maladies comme alzheimer ou la démence . Cependant, il faut noter qu’il y a besoin de plus d’études et de données pour conclure avec certitude que le multilinguisme est bien une cause de ce retard. 

Certains des avantages sont même visibles d’un point de vue anatomique, comme une densité plus élevée de matière grise qui contient la plupart des neurones et synapses du cerveau, et plus d’activités dans certaines régions lors de l’engagement d’une seconde langue.

Illustration issue de l’article : Olulade, O., Jamal, N., Koo, D., Perfetti, C., Lasasso, C., & Eden, G. (2016). Neuroanatomical Evidence in Support of the Bilingual Advantage Theory. Cerebral cortex, 26 7, 3196-204.

Attention, être bilingue ne vous rend pas nécessairement plus intelligents mais, votre cerveau devient plus sain, plus actif et plus complexe. 

B- Culture et carrière

La langue et la culture sont étroitement liées. Parler une langue ne signifie pas forcément échanger des idées simples à travers des mots compréhensibles par les deux interlocuteurs. Lorsque vous entrez en interaction avec une autre langue, cela signifie que vous entrez également en interaction avec la culture de la personne qui parle cette langue. Vous ne pouvez pas comprendre sa culture sans accéder directement à sa langue. Préserver la langue d’un pays signifie préserver la culture de ce pays. Nous sommes, en tant qu’humains, responsables de la préservation des différentes cultures. 

Pour illustrer cette idée, nous apprenons le latin à l’école malgré le fait que ce soit une langue morte. Nous l’apprenons pour comprendre l’organisation des langues utilisant l’alphabet latin, pour apprendre l’histoire de l’évolution de ces langues. Les cours de latin nous permettent de comprendre notre culture, à travers la langue latine. 

Ensuite, savoir parler la langue du pays que vous souhaitez visiter est un grand avantage. Cela rendra peut-être votre séjour plus intéressant. Vous pouvez également diminuer la probabilité d’être victime d’une escroquerie. 

Apprendre une langue peut également être utile dans vos études supérieures et votre carrière. Les universités et les employeurs sont à la recherche de personnes uniques. Si vous parlez plusieurs langues, vos futurs employeurs seront intéressés par vous et vous aurez plus de chances d’être recrutés/admis. 

II- Conseils

A- Méthodes

Apprendre une nouvelle langue peut être une expérience très enrichissante comme très désagréable. Il est crucial de trouver la technique qui marche le mieux pour soi. Il y a cependant des méthodes à éviter pour apprendre une langue, faute de quoi vous risquez d’abandonner rapidement. 

Ainsi, il n’est pas forcément conseillé de prendre des cours de langue dans un environnement trop scolaire. Ainsi, il n’est pas conseillé d’utiliser la méthode classique, donc d’aller dans une école de langue trop traditionnelle pour prendre des cours. La méthode classique consiste souvent en un apprentissage par cœur. Vous pouvez ne pas comprendre un mot de la langue que vous avez appris mais vous pouvez très bien en connaître la grammaire, le vocabulaire et la conjugaison. Généralement, c’est ce par cœur qui engendre une démotivation pour apprendre. Ainsi, il faut trouver un autre moyen d’apprendre qui vous accrochera encore plus à la langue. 

Un moyen pour se motiver est d’apprendre d’abord le vocabulaire, la prononciation et seulement plus tard les règles de grammaire et de conjugaison. C’est une méthode très simple et efficace. D’abord, il faut apprendre les 1000 ou 2000 mots les plus communs. Ensuite, il faut commencer à parler la langue puis essayer de reconnaître des mots que vous connaissez dans des films regardés en version originale (ou dans la langue que vous souhaitez apprendre) ou des livres dans cette langue. Regardez ainsi de nouveau des séries ou des films que vous avez déjà vus, dont vous connaissez déjà l’histoire, pour les comprendre dans la nouvelle langue ; vous pouvez faire de même pour des livres. Enfin, lorsque vous vous sentez prêts, vous pouvez commencer à étudier les règles de grammaire et conjugaison pour parler correctement. Il est très important de faire une association positive avec votre apprentissage pour en profiter. Vous constaterez que vous aurez plus de facilité à apprendre de cette manière tout en vous amusant.

Vous pouvez vous aider de sites web et logiciels/programmes comme Duolingo, Glossika et Rosetta Stone qui proposent un programme d’enseignement utilisant la méthode expliquée ci-dessus. 

B- Pourquoi les élèves doivent-ils s’engager dans l’apprentissage d’une langue supplémentaire ?

Les élèves entendent souvent la phrase « Les enfants apprennent des langues plus facilement ». Cette affirmation est correcte. Tout d’abord, c’est un fait connu que l’hémisphère droit du cerveau est plus actif sur des processus émotionnels et sociaux tandis que l’hémisphère gauche est plus actif sur les processus logiques et analytiques. 

« File:RightBrainDominant.jpg » by ElisaRiva is marked with CC0 1.0

Selon l‘hypothèse de la période critique de Lenneberg, les enfants apprennent plus facilement les langues parce que la plasticité de leur cerveau en développement leur permet d’utiliser les deux hémisphères dans l’acquisition du langage, tandis que chez la plupart des adultes, la langue est latéralisée à un seul hémisphère, généralement la gauche. 

Ainsi, il est possible d’affirmer que les adultes apprennent une langue comme une formule de mathématiques. En revanche, les enfants peuvent avoir une compréhension plus holistique des contextes sociaux et émotionnels d’une langue étrangère.

III- Conclusion

Apprenez une langue étrangère ! Vous aurez fait un investissement pour votre futur professionnel et aurez amélioré votre compréhension culturelle. Vous aurez pris une initiative pour conserver votre santé et stabilité cognitive. Enfin, vous vous amuserez. 

Defne D. Aydın, 3B

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s